Conseil administratif : des mesures pour gérer la crise du Coronavirus

Alors que nous vivons des jours difficiles, inconnus sous nos contrées, nos gouvernements prennent des décisions radicales et nécessaires pour contrer la pandémie du Covid-19 en se concentrant sur l’urgence sanitaire. L’objectif immédiat étant de ralentir sa propagation et sortir le plus vite possible de cette crise. Nous ne devons cependant pas perdre de vue les conséquences immédiates et dramatiques induites par la paralysie de notre économie et la précarité qui débute pour nombre de nos concitoyens. Nous devons ainsi  lutter de toutes nos forces pour ce faire et les pouvoirs publics prendre conscience qu'ils ont plus que jamais un rôle à jouer.

Si les mesures de soutien à l’économie et à la population prises par le Conseil fédéral et le Conseil d’État vont dans le bon sens, je pense qu’on doit faire davantage. Et que ces mesures doivent également être accompagnées d’un geste des communes. Je préconise ainsi que la Ville de Genève suspende toutes les taxes municipales (taxes professionnelles, taxe sur le domaine public, etc.) jusqu’à la fin de la crise. Les petits commerçants et entrepreneurs ont autre chose à faire actuellement que de remplir des formulaires administratifs et d’autres soucis que de s’acquitter des taxes municipales. Il faut également repourvoir les organismes de cautionnement pour payer les loyers et les salaires si besoin. Nous allons aussi devoir accepter des déficits budgétaires dans le futur pour financer les nécessaires mesures de relance et de soutien qui ne manqueront pas d’arriver.

Les finances publiques accumulent des réserves lorsque l’économie est clémente. Elles mettent des noisettes de côté. Toute la droite (PLR, PDC, MCG, UDC) s’est battue pendant 5 ans pour que la Ville de Genève ne déroge pas à ce principe, avec le renfort des Verts Libéraux quand certains étaient muets sur l’affaire des notes de frais.  Lorsque l’économie se détériore, les finances publiques doivent être en mesure d’atténuer le choc. Et donc d’utiliser les réserves constituées pour ce faire (elles redistribuent les noisettes).

Ce principe voté par le peuple suisse s’appelle le frein à l’endettement, il a été souhaité à tous les échelons des institutions publiques. Avec l’atomisation totale (confinement) de notre ville, l’économie se détériore à une vitesse jamais vue. L’équilibre socio-économique d’une municipalité comme Genève est un château de cartes, et toutes ces cartes, sans exceptions, doivent être protégées de la chute, sinon, la reconstruction sera longue et pénible. Nous sommes conscients que la société dans laquelle nous vivions hier ne sera plus jamais la même et il faudra accepter les nécessaires remises en question qui s’imposeront après cette crise. 

Par ailleurs, alors que le personnel médical est en première ligne pour combattre cette pandémie, qu’attendons-nous pour lui faciliter la tâche en lui permettant de loger à proximité des Hôpitaux Universitaires Genevois (HUG) pour ceux qui le souhaitent? La Ville est propriétaire d’hôtels, qu’on les mettent à disposition des héros de la santé devant parcourir de longs trajets parfois, après de dures journées passées au chevet des malades. Permettons aussi aux plus vulnérables de faire leurs achats alimentaires en toute sécurité en leur réservant une plage horaire pour faire leurs courses. On diminuerait ainsi leur anxiété et on tuerait dans l’œuf l’une des dernières sources possibles de propagation en protégeant les personnes à risque.

Enfin, qu’attend-on pour mettre un système de livraison à domicile pour les personnes confinées? Comment peut-on laisser de côté les entrepreneurs et les indépendants qui font vivre au quotidien notre économie? C’est aujourd’hui et maintenant que nous attendons de nos autorités de se montrer à la hauteur des enjeux et de communiquer sur ce qui est entrepris. Je préconise ainsi les mesures suivantes pour combattre directement et indirectement les effets du Covid-19 :

1. Suspendre temporairement les taxes municipales (professionnelle, domaine public, etc)

2. Cautionner des prêts à taux zéro pour les PME et les indépendants

3. Mettre à disposition des chambres d’Hôtel pour le personnel soignant à proximité des HUG

4. Réserver une plage horaire dans les commerces pour les personnes vulnérables

5. Organiser la livraison à domicile des courses pour les personnes confinées

6. Mobiliser la Protection Civile pour venir en aide à la population

7. Communiquer sur les mesures prises et renseigner les ménages et les entreprises sur les modalités des aides diverses.

En cas d’élection au Conseil administratif, je revendiquerai le Département de l’environnement urbain et de la sécurité pour agir de façon concrète sur la gestion de cette crise. Je mettrais alors toute mon énergie pour protéger et aider notre collectivité à surmonter la terrible épreuve que nous traversons. J’espère ainsi pouvoir compter sur votre soutien pour ce faire (voir ici).

Commentaires

  • Bravo Simon
    Et merci
    Cordialement

  • Merci cher Monsieur! Votre soutien est précieux dans cedrame humanitaire que nous vivons! Surtout restez vous-même, nous comptons tellement sur vous, votre charisme nous aide et nous soutiens. Que les forces infinies nous viennent en aide!

  • Ce que je comprends c'est qu'au nom du droit supérieur, certains chantiers risquent de reprendre, mais qu'au niveau des votations, on passe outre...La votation du 17 mai étant repoussee.

    Que se soit au niveau du CF ou du CE, on a vraiment deux belles équipes de
    branquignols.

Les commentaires sont fermés.