• Budget municipal 2019 : du social plutôt que des privilèges

    Une légende urbaine tenace prétend que la gauche se préoccupe des plus pauvres et la droite des plus riches. Je crois cependant pouvoir dire que rien n'est plus faux suite au récent vote du budget de la Ville de Genève. En effet, ce dernier nous a permis de constater que les partis socialistes et écologistes, parfois renforcé par Ensemble à Gauche, sont davantage occupés à défendre les notes de frais excessives du Conseil administratif, et de certains fonctionnaires municipaux, plutôt que de se préoccuper d'améliorer le quotidien de nos concitoyens les plus faibles.

    Relevons donc quelques faits pour étayer cette thèse.

    Tout d'abord, le fait que c'est le PLR Ville de Genève qui a proposé – et obtenu - le financement à l'année de l'accueil des sans-abris (1'500'000 francs) tant il est indigne que des gens continuent à dormir dehors dans notre Ville, chose qu'une majorité du Conseil administratif n'a pas jugé prioritaire de réaliser alors même que quatre magistrats sur cinq sont issus des partis de gauche.

    Ensuite, le fait que c'est une majorité composée du Parti socialiste, des Verts, d'Ensemble à Gauche ainsi que de quelques PDC qui a décidé de réduire la subvention attribuée au Refuge de Darwyn de 150'000 à 25'000 francs (voir ici). Ceci pour des motifs aussi fallacieux que mensongers dès lors que cette proposition du PLR avait reçu le soutien de la totalité des partis politiques lors du vote en commission des finances. Ce projet était en effet convaincant. Il visait à financer l'insertion sociale d'enfants, de résidents d'EMS et de personnes handicapées, domiciliés pour nombre d’entre eux en Ville de Genève, à travers l'équithérapie. En d’autres termes, il permettait l’accès à la thérapie à travers des animaux à des populations fragilisées n'ayant pas les moyens et la possibilité de le faire actuellement.

    La raison de cette coupe budgétaire? Tout d'abord, le mépris de certains pour la cause animale ainsi que celle de l’insertion sociale de personnes fragilisées, mais aussi et surtout le besoin de trouver une économie équivalente afin de financer des associations n'ayant fait aucune demande formelle (au contraire du Refuge de Darwyn). Il est vrai que lorsqu'on est dans les bons papiers de certains partis, on n’a pas besoin de se justifier pour recevoir une aide financière. Et que les sans-abris, comme les animaux, ne votent pas au contraire de « clientèles » qui soutiennent des partis en fonction des subventions et des prébendes attribuées. Il est ainsi navrant que ce soit le Refuge de Darwyn qui en fasse les frais tant leur projet était utile et nécessaire.

    Ainsi, lorsque je lis aujourd'hui que des élus se plaignent de cette coupe, alors même que leurs propres partis ont démantelé ce magnifique projet, je ne peux que m'étonner devant cette tentative grossière de récupération politique. A cet égard, j'annonce d'ores et déjà que je proposerai à nouveau l'octroi de cette subvention lors du prochain exercice budgétaire et me réjouis de voir si la proximité des élections amènera certains partis à retourner leurs vestes. Les chevaux et les ânes vous en remercient déjà.

  • Quiz pour les 90 ans de Tintin : à vous de jouer!

    Une fois n’est pas coutume, à l’occasion des 90 ans de Tintin, je souhaite profiter de ce blog pour partager ma passion pour la Bande Dessinée en général et pour Tintin en particulier. Ceci en proposant le quiz ci-dessous qui devrait amener même les meilleurs des tintinophiles à devoir relire leurs albums pour pouvoir y répondre en totalité.

    Vous pouvez poster vos réponses dans la partie commentaires et je publierai la solution complète dès qu’une personne aura répondu juste à toutes les questions ci-dessous. Je vous souhaite ainsi de vous amuser à y répondre autant que j'ai pris à les faire.

    Les règles sont les suivantes. Il y a une question par album complet de Tintin (l'Alph-Art est donc exclu), soit un total de 23 questions. Il n’est pas possible d’avoir deux réponses pour une même aventure. Pour être valide, la réponse doit également comporter le nom de l’album ainsi que la page.

    Voici un exemple :

    Question : Ou se trouve l’hôtel Cornavin?

    Réponse : De l’autre côté de la rue, l’Affaire Tournesol, p.17.

    Les questions sont les suivantes. Elles ne sont bien entendu pas dans l'ordre des albums.

    1) Qu'est-ce qui est "bien visible"?
    2) Où parle-t-on de Boule de Neige?

    3) Qui sont "Sarah, Oriane et Sémiramis"?
    4) Comment soigne-t-on la fièvre éléphantesque?
    5) Qui s'est égaré et demande l'hospitalité?
    6) Qu'est-ce qu'il faut pour recevoir un pain?
    7) Quelle est la condition préalable pour "se voir rendre la liberté"?
    8) A quoi correspond T.O. 1026 S.C.?
    9) Dans quel pays l'eau minérale est-elle rudement bonne?
    10) Qu'est-ce qui "vient de sauter hors de l'eau là-bas"?
    11) Qu'est ce qui se passe à la verticale du radio-phare de Mataram?

    12) Qu'est-ce qui coûte 875 khors de droit d'entrée?
    13) Qui dort à quatre heures du matin?
    14) Qui était un grand éleveur d'escargot?
    15) Qu'est ce qui appartient à R. Legrand?
    16) Depuis quand les daims poursuivent-ils les pumas?
    17) Que sort-on au prochain diguedondon?
    18) Quel est le phénomène qui se produit tous les jours à 10h30?
    19) Où parle-t-on de C. Olsson?
    20) Quand est-ce que les sections de choc doivent occuper le champ d'aviation, la centrale électrique, l'usine à gaz, etc?
    21) Qu'est-ce qui est une grosse masse rocheuse d'environ 700 mètres de diamètre?
    22) Pour quoi sont connus les paysans de Pôh-Prying?
    23) Dans quelle chambre est descendu le professeur Tournesol?

    Le plus simple étant de procéder par élimination, je vous conseille de noter au fur et à mesure les albums (voir ci-dessous) dans lesquels vous trouvez les réponses. L'un de ceux-ci se déroulant d'ailleurs partiellement à Genève avec la présence du professeur Tournesol qui descend dans un célèbre hôtel. Si vous voyez lequel, c'est un bon début pour commencer à répondre aux questions.

    Tintin au pays des Soviets (1930)
    Tintin au Congo (1931)
    Tintin en Amérique (1932)
    Les Cigares du Pharaon (1934)
    Le Lotus bleu (1936)
    L'Oreille cassée (1937)
    L'Île noire (1938)
    Le Sceptre d'Ottokar (1939)
    Le Crabe aux pinces d'or (1941)
    L'Étoile mystérieuse (1942)
    Le Secret de la Licorne (1943)
    Le Trésor de Rackham le Rouge (1944)
    Les 7 Boules de cristal (1948)
    Le Temple du Soleil (1949)
    Tintin au pays de l'or noir (1950)
    Objectif Lune (1953)
    On a marché sur la Lune (1954)
    L'Affaire Tournesol (1956)
    Coke en stock (1958)
    Tintin au Tibet (1960)
    Les Bijoux de la Castafiore (1963)
    Vol 714 pour Sydney (1968)
    Tintin et les Picaros (1976)

    Vous pouvez aussi trouver ici mon interview sur Léman Bleu à l'occasion de ce 90ème anniversaire et ici la proposition que j'ai déposée au Conseil municipal afin de réaliser un Musée de la Bande Dessinée à Genève. Le neuvième art mérite bien cela vu son succès chez les lecteurs de 7 à 77 ans.