26/04/2010

GSHC : Des actes MM. Tornare et Pagani !

Messieurs les magistrats,

Quiconque a fréquenté la patinoire des Vernets ces dernières années a pu se rendre compte en octobre 2009, après la fin de la rénovation, que des points de celle-ci avait été faite à l'envers du bon sens. Et donc qu'en aucun cas ces travaux ne pouvaient être qualifiés de « finis ». Ce dont vous devriez, au passage, savoir mieux que personne en tant que magistrats en charge du dossier.

Un exemple ? La diminution drastique du nombre de loges et de sièges VIP qui a entraîne un gros manque à gagner pour le GSHC, privant ainsi le club de substantielles recettes qui l'ont par exemple empêché d'engager un joueur étranger supplémentaire. Ce qui non seulement met en péril le club de notre cœur mais montre aussi une étrange gestion des travaux de votre part : comment justifier les 10 millions d'argent public qu'a coûté cette rénovation si celle-ci abouti à l'étrange résultat que la patinoire correspond encore moins qu'avant aux besoins du club résident ?

Il fallait donc agir dès le second semestre 2009 pour corriger les erreurs commises lors de la rénovation de l'été, c'est ce que les Radicaux ont tenté de faire, aux côtés de l'Entente et de l'UDC, lors de la séance du Conseil Municipal de novembre 2009, en demandant notamment de « présenter durant le 1er semestre 2010 un projet de 3ème phase des travaux » pour que les travaux aient lieu cet été, en vue de la saison 2010/2011.

Les mesures ont été refusées par votre majorité municipale qu'est l'Alternative, et alors même qu'un soutien aux mesures susnommées il y a 6 mois permettrait aujourd'hui de dire que tout est prêt pour sortir le GSHC de l'ornière, vous semblez affirmer dans la presse qu'il n'est pas possible de procéder à la rénovation cet été faute de temps.

Comment osez-vous dire cela alors que nous avions tiré la sonnette d'alarme il y a 6 mois ? Si vous avez refusé, ainsi que votre majorité, d'admettre qu'il y avait un problème à l'époque, sachez qu'en aucun cas vous ne pourrez vous défausser de votre responsabilité politique dans ce dossier ! Nous y veillerons !

Pour sauver ce qui peut encore l'être, et ainsi préparer au mieux la saison 2010/2011 à venir, il est nécessaire que vous proposiez au Conseil Municipal un nouveau crédit de rénovation de la patinoire des Vernets avant le 30 juin.

Ce n'est qu'à ce prix que vous sauverez ce qui vous reste de crédibilité politique sur ce dossier, tout en montrant, pour une fois, que vous admettez que des erreurs ont été commises ainsi que l'urgence de la situation.

Commentaires

Rénover cette patinoire est un emplâtre sur une jambe de bois !!!
Arrêtons les frais dans cette enceinte qui n'est plus adaptée et construisons une nouvelle patinoire, plus grande, mieux adaptée aux besoins actuels, notamment en matière de sécurité. Plus vous ferez de frais aux Vernets, moins nous aurons de chance de voir un nouveau projet. Avec le nouveau Herti à Zoug, Genève est bientôt le dernier club à évoluer dans une patinoire aussi vétuste alors que nous jouons pour la 2ème fois en 3 ans la final des Playoff. En plus, avec ces charlots de la protection des monuments et sites qui classent tout et n'importe quoi, nous ne pourrons jamais faire ce que l'on veut de cette patinoire.

Écrit par : Andrew | 26/04/2010

Bonjour Andrew,

Je partage entièrement votre opinion sur la nécessité d'une nouvelle patinoire, cependant vous savez comme moi que cela prendra au minimum 6 ans pour voir celle-ci réalisée, que ce soit à Plan les Ouates, l'Arena ou ailleurs.

Ce laps de temps (pour autant qu'une nouvelle patinoire se réalise effectivement au bout de celui-ci) est beaucoup trop long pour laisser le statuquo à la Patinoire des Vernets et voir le GSHC continuer à jouer dans une enceinte qui n'est pas adaptée à ses besoins.

Il faut donc au plus vite adapter, et cela pour un coût raisonnable, l'infrastructure des Vernets tout en réfléchissant à la construction d'une nouvelle patinoire. Se priver d'une de ces deux pistes de réflexion, c'est mettre en danger la pérennité du GSHC, car même si on annonce demain la construction d'une nouvelle patinoire, il faudra bien continuer à jouer aux Vernets jusqu'à l'inauguration d'une nouvelle enceinte.

Écrit par : Simon Brandt | 26/04/2010

appelez le conseiller national PDC Luc barthassat, il fera tout pour aider le servette car lui c'est un vrai servettien pas comme les autres qui le sont devenus,

je le croise aux vernets depuis plus de 10 ans , le servette était encore en ligue b

Écrit par : fab | 26/04/2010

Monsieur Brandt, le GSHC est d'ores et déjà annoncé comme financièrement en grande difficulté pour la saison prochaine. Cela me rappelle le FC Servette à une bien triste époque. Aujourd'hui un grand stade de la Praille vide ! Demain une belle patinoire des Vernets avec Luc Barthassat seul dans les gradins ? Ces clubs doivent se débrouiller seuls et trouver des fonds privés. Les Autorités publiques, quant à elles, ont pour mission de développer le sport chez les jeunes dans un large éventail et non pas de financer le sport professionnel.

Écrit par : lappal | 26/04/2010

Bonjour Lappal,

Vous avez raison de dire que ce n'est la vocation d'une collectivité publique de financer un club professionnel comme le GSHC. C'est par contre de la responsabilité de la commune de mettre à disposition du GSHC une infrastructure digne de ce nom...ce qui n'est pas le cas actuellement et qui doit à tout prix être résolu !

Sur le subventionnement, je souhaite également attirer votre attention que les collectivités publiques financent souvent les mouvements juniors et que subventionner le Genève Futur Hockey répondrait à cette logique...

Écrit par : Simon Brandt | 26/04/2010

Mais bien sur, on va construire une magnifique patinoire de 15'000 places.
Du coup, Mc Sorley et ses copains pourront vendre le Genève-Servette HC encore plus cher. Sans son gourou l’équipe pourrait alors tout à fait retomber en LNB et les genevois se retrouver avec une immense patinoire dont ils ne sauront que faire….
Cela ne vous rappelle pas une autre histoire similaire ?
Plus sérieusement, calmons, laissons retomber la poussière et réfléchissons bien avant de se lancer dans la construction d’un autre éléphant blanc….

Écrit par : Vincent | 26/04/2010

Bonjour Vincent,

Je ne dis pas qu'on doit construire une patinoire de 15'000 places pharaonique, je dis simplement que nous devons construire une nouvelle patinoire qui répondra davantage aux besoins du GSHC à moyen et long terme.

Oui, il y a eu des erreurs commises dans la construction du Stade de la Praille qui ne sont pas à refaire. Mais ce n'est pas parce qu'on a fait des erreurs dans le passé qu'on doit cesser d'avoir une vision d'avenir...mieux, on doit apprendre de nos erreurs pour s'améliorer...

Une nouvelle patinoire, entre 10'000 et 12'000 places, serait ainsi parfait. Qu'elle soit en Ville de Genève ou ailleurs...au passage si vous suivez un peu le hockey, vous aurez remarqué que c'est la nouvelle patinoire de Berne (la Postfinance Arena) qui lui a permis d'engendrer suffisamment de recettes pour aller chercher le titre...

Écrit par : Simon Brandt | 26/04/2010

"Mais ce n'est pas parce qu'on a fait des erreurs dans le passé qu'on doit cesser d'avoir une vision d'avenir...mieux on doit apprendre de nos erreurs pour s'améliorer..."

Cétait exactement le sens de mon propos. Garder la tête froide et ne pas trop se laisser influencer par une saison il est vrai magnifique !!!

Écrit par : Vincent | 26/04/2010

Les commentaires sont fermés.