08/04/2010

GSHC : Pénalité de législature pour l’Alternative !

Si la Ville de Genève peut se targuer d'avoir sur son territoire une des meilleures équipes de hockey de Suisse avec le Genève-Servette Hockey Club (GSHC), on ne peut que regretter l'absence totale de soutien de la collectivité publique envers son club phare. Pire, on ne peut que constater, semaine après semaine, que la municipalité semble prendre un malin plaisir à mettre des bâtons dans les roues au GSHC.

En effet, comment comprendre qu'après les travaux de la 2ème phase de l'été 2009, la Patinoire des Vernets ne corresponde toujours pas aux besoins du GSHC ainsi qu'aux normes fixées par la ligue nationale ; pour preuve le nombre d'exceptions temporaires actuellement permises par la ligue.

Pire, suite à ces travaux, la patinoire correspondait encore moins aux besoins du GSHC qu'avant, notamment avec la diminution drastique du nombre de loges ainsi que de sièges VIP qui entraîne un gros manque à gagner pour le GSHC, privant ainsi le club de substantielles recettes qui l'ont par exemple empêché d'engager un joueur étranger supplémentaire.

Au passage, on remarquera que la Ville a fait installer la régie technique de la patinoire au milieu des loges VIP, alors même que sa mise en place à un autre emplacement aurait permis d'installer une loge de plus. C'est en fait simple à comprendre, les travaux ont été faits sans aucune concertation avec le principal utilisateur de la patinoire qu'est le GSHC, la Ville de Genève ne comprenant (supportant) manifestement pas de voir la richesse pour la vie genevoise d'avoir un club sportif de haut niveau, peut être parce que les amateurs de hockey ne votent pas à gauche ?

Dans sa volonté destructrice d'opposition dogmatique à tout ce qui serait du « sport-business », la majorité alternative qui gouverne la Ville de Genève pourra bientôt mettre à son bilan la destruction de la structure professionnelle du GSHC qui draine pourtant plus de 6000 spectateurs par match.

L'Alternative brille par son silence et son incompétence dans ce dossier autant que ses magistrats en charge. Les Radicaux, forts des constats ci-dessus, continueront à se battre comme ils le font depuis plus d'une année, pour permettre au GSHC d'avoir une patinoire répondant à ses besoins et éviter de revivre au niveau du hockey ce qui s'est passé pour le football.

Nul doute que le juge unique qu'est la population saura s'en souvenir en 2011, avec comme punition majeure pour l'Alternative la perte de sa majorité absolue en Ville de Genève. Espérons simplement que d'ici-là, nous pourrons encore vibrer aux exploits d'un GSHC actuellement soutenu par la Ville de Genève comme la corde soutient le pendu !

Vous trouverez ici les divers textes que j'ai déposés au Conseil Municipal sur le sujet :

R-118 Pour une aire de jeu sécurisée à la patinoire des Vernets
M-885 Pour une patinoire répondant aux besoins du GSHC
M-886 Une 3ème phase dans les travaux à la patinoire des Vernets
M-899 Pour un soutien accru au mouvement Genève Futur Hockey

Commentaires

S'en souviendrons en 2011 .... si seulement vous pouviez être entendu. Actuellement le Conseil Administratif ne comprend que des nullos. Rien que de penser que la nullité de Salerno sera maire de Genève ... c'est tout dire. Cette gauche lamentable a pourri Genève.

Écrit par : ChrisPike | 08/04/2010

C'est vrai qu'il était plus important de construire de loges VIP, pour que des gens puissent manger leurs petits four et boire leur champagne sans même regarder le match, plutôt que de construire des tribunes qui ne risquaient pas de s'effondrer et d'offrir un peu plus d'espace en parterre... oui, vous savez, là où va le peuple qui, mine de rien, est là pour soutenir l'équipe. Car juste avec des loges VIP, le GSHC aura peut-être de l'argent, mais bonjour le soutien pour les joueurs !

N'empêche, au rythme où les prix (billets, abonnements, boissons, bouffe...) augmentent, ça va devenir de plus en plus difficile aux genevois d'assister à ces matchs. Mais ne vous en faites pas, j'ai bien compris où étaient les priorités de la droite.

Écrit par : David | 09/04/2010

Bonjour David,

Je vous remercie pour votre commentaire car il me permet d'apporter des précisions à mon billet.

Vous parfaitement raison sur un point, il fallait également construire des tribunes qui ne risquaient pas de s'effondrer et d'offrir un peu plus d'espace en parterre. Je tiens donc à vous rassurer car j'ai également proposé un projet visant à creuser la glace pour abaisser la surface de jeu et ainsi offrir environ 3000 places supplémentaires en tribune et en parterre tout en rajoutant des espaces VIP.

J'ai également proposé d'octroyer une subvention de 50'000 francs à l'Association Genève Future Hockey (le mouvement junior) qui a été refusée par l'Alternative...est-ce là une mauvaise priorité ?

Le véritable problème, c'est que Genève se doit d'avoir une patinoire répondant aux besoins du GSHC et que la gauche ne semble pas s'en rendre compte...

De plus, si le prix des places en tribune et parterre est élevé, c'est peut-être aussi parce que le club se doit de compenser les pertes engendrées par la disparition de loges VIP vous ne croyez pas ?

Vous pourrez donc constater que j'ai proposé d'augmenter le nombre de places en parterre, en tribune...et en VIP par les divers projets que j'ai déposé et dont vous trouverez les liens ci-dessus...davantage que des priorités, ce sont des actes !

Écrit par : Simon Brandt | 09/04/2010

Autant je soutiens entièrement les propos tenus ici, c'est-à-dire que la patinoire des Vernets ne convient pas aux besoins du GSHC, autant je désapprouve sur la forme. Le sport, à Genève, n'est simplement pas soutenu par les politiques, qu'ils soient de gauche ou de droite. Comment expliquer le fiasco du stade de Genève, un projet chapeauté par le canton à majorité de droite? Comment expliquer qu'il n'y a toujours aucun projet sérieux afin de remplacer la patinoire des Vernets, qui à mon sens ne servira jamais les intérêts du GSHC?

En tant que "monument classé" (l'architecture du bâtiment étant si belle, à n'en pas douter...), je pense que les Vernets ne peuvent simplement pas répondre aux besoins du GSHC, surtout à coups de petits liftings. A mon avis, il faut impérativement une nouvelle patinoire, et pour cela, les politiques doivent se mobiliser, peu importe leur couleur, au lieu de jeter de l'argent par la fenêtre en tentant de refaire cette patinoire vétuste, mais classée.

Écrit par : Dom | 10/04/2010

Bonjour Dom,

Je partage entièrement votre opinion sur la nécessité d'une nouvelle patinoire, cependant vous savez comme moi que cela prendra au minimum 6 ans pour voir celle-ci réalisée, que ce soit à Plan les Ouates, l'Arena ou ailleurs.

Ce laps de temps (pour autant qu'une nouvelle patinoire se réalise effectivement au bout de celui-ci) est beaucoup trop long pour laisser le statuquo à la Patinoire des Vernets et voir le GSHC continuer à jouer dans une enceinte qui n'est pas adaptée à ses besoins.

Il faut donc au plus vite adapter, et cela pour un coût raisonnable, l'infrastructure des Vernets tout en réfléchissant à la construction d'une nouvelle patinoire. Se priver d'une de ces deux pistes de réflexion, c'est mettre en danger la pérennité du GSHC, car même si on annonce demain la construction d'une nouvelle patinoire, il faudra bien continuer à jouer aux Vernets jusqu'à l'inauguration d'une nouvelle enceinte.

Sur le fait que le sport à Genève n'est pas soutenu par les politiques, je vous renvoie aux liens que j'ai mis à la fin de mon billet. Je me bats (relativement seul...) depuis plus d'une année pour améliorer l'infrastructure de la patinoire et je ne pense donc que l'on peut dire que je ne fais rien...

Écrit par : Simon Brandt | 10/04/2010

Bonjour,

Merci pour votre réponse, je partage votre opinion. Concernant ma remarque sur le manque de soutien des politiques, n'y voyez pas une attaque personnelle, mais bien une marque de déception de ma part. D'ailleurs, vous reconnaissez vous-mêmes être relativement seul dans votre combat, vous comprendrez donc que je soie un peu désabusé... Lorsque le club est remonté en LNA début 2002, il était déjà clair que la patinoire des Vernets ne ferait pas l'affaire sur le long terme, et 8 ans plus tard aucun projet sérieux n'est encore sur les rails. C'est une marque de déni de la part des autorités envers le GSHC.

Effectivement, il faut assurer la pérennité du club, et pour cela la patinoire des Vernets doit être "rafistolée" au mieux. Mais le but de mon commentaire était bien de souligner qu'en tant que "monument classé", la patinoire des Vernets ne permettra jamais au club de se développer, et que donc une nouvelle enceinte est nécessaire pour le club phare du canton.

Écrit par : Dom | 10/04/2010

Les commentaires sont fermés.