11/02/2008

Rade de Genève : la proie pour l’ombre !

Alors que l’Alternative avait soutenu comme un seul homme le projet du désormais ex-magistrat Christian Ferrazzino visant à uniformiser l’aménagement de la rade via l’installation de pavillons en bronze, son successeur et camarade de parti Rémy Pagani s’apprête à répudier l’héritage politique du précédent en faisant annuler la décision du Conseil Municipal qui ouvrait le crédit desdits pavillons.

Cette décision, qui rendra sans objet le référendum lancé en cas d’acceptation, fait que le peuple n’aura jamais à se prononcer sur celui-ci. Si on peut regretter que cette décision prive le peuple d’une décision claire pour ou contre ce projet, on remarque que le magistrat Rémy Pagani souhaite avant tout éviter un vote populaire sur un projet qui n’est pas le sien ou le risque de défaite était élevé.

Quel est le « projet » de remplacement de Rémy Pagani ? Le déplacement au bord de l’eau des actuels stands et terrasses de glaciers…Si l’idée est bonne et fait quasiment l’unanimité, il faut par contre relever l’absence totale de vision d’ensemble pour la rade qu’a l’actuel magistrat. Veut-il tout de même une certaine uniformisation ? Donner simplement des conditions cadres de construction des pavillons glaciers ? Nul ne le sait ce qui revient à dire que la proposition du magistrat se résume à un début d’ébauche de pré projet qu’a une réelle vision d’ensemble dont la rade à tant besoin.

Ainsi, les seules choses que l’on sait sont que les pavillons en bronze ne seront pas installés, que les actuels stands seront déplacés côté lac (jusqu’ici tout va bien) mais on ne sait absolument pas quel sera la suite et donc si ce sera acceptable…on passe d’un mauvais projet à une absence de projet pour au final lâcher la proie pour l’ombre !

Ou va la rade ? Personne ne le sait et le  magistrat en charge du dossier non plus…vous avez dit bizarre ? Si on ne peut qu’accorder le bénéfice du doute en l’état, espérons que cela ne sera pas pour le retirer en catastrophe le moment venu !

Les commentaires sont fermés.