28/09/2007

Loi sur les ASM : encore un effort !

On l'a attendu, désiré, espéré. Le nouveau projet de loi sur les ASM est enfin là. Fruit des Assises de la Sécurité de février 2007, on était en droit d'attendre beaucoup de ce projet pour au final n'avoir qu'un ersatz des réformes attendues.

Disons le tout net, le projet de loi sur les ASM n'est pas satisfaisant en l'état et il est à espérer que la phase de consultation puis le vote du Grand Conseil ou encore celui du Conseil Municipal de la Ville de Genève (qui interviendra au mois d'octobre) corrigeront cet état de fait.

Car si on peut se réjouir de l'octroi de la palpation de sécurité, ce projet de loi n'admet toujours pas que le travail de l'ASM peut être dangereux et qu'il doit donc être équipé en conséquence via le bâton tactique ou le bâton tonfa.

Alors même que l'argumentation du Département des Institutions pour la palpation relève « l'évolution intervenue en matière d'incivilités et de délinquance » et justifie « d'octroyer cette compétence aux ASM afin de leur permettre d'assurer leur sécurité ». Il faut aller jusqu'au bout et donner un véritable moyen de défense aux ASM.

Enfin, si on va dans la bonne direction avec le changement d'uniforme et de dénomination pour les actuels Agents Municipaux (AM) que l'on ne confondra plus avec les ASM, on ne doit pas s'arrêter en si bon chemin et donner la dénomination matérielle de « Police Municipale » ou « Police de Sécurité Municipale » à l'ASM.

La sécurité personnelle de l'agent et sa visibilité ne doivent pas être prises à la légère, il en va simplement de sa crédibilité...et de la sécurité des citoyennes et citoyens !

Que dire enfin de la transformation d'une exception en une règle avec la possibilité que s'octroie le canton de donner des « devoirs spécifiques » aux ASM d'une commune sans passer par l'accord du Conseil Administratif ou du maire ?

Que penser de la possibilité que se garde le canton d'avoir accès à une partie des recettes des amendes jusqu'ici entièrement dévolues aux communes ? Alors que dans le même temps il ne juge pas adéquat de payer une prestation aux communes quand il utilisera les ASM de celles-ci ? Et le catalogue effectué ici n'est de loin pas exhaustif...

La nouvelle loi sur les ASM ne doit pas être un succédané de la précédente, elle doit adapter le cadre légal qui entoure le travail des ASM aux réalités d'aujourd'hui.

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Simon,

sincérement, est-ce le rôle de gens qui ne sont pratiquement pas formés d'assuré la sécurité de nos concitoyens ?

Parlons peu mais bien, si le soir vous croisez un ASM, c'est qu'il est en train de "coller"... quel "loulou" de quartier respecte l'autorité de nos municpaux alors que même la gendarmerie à parfois de la peine à imposer le respect.

D'une chose l'une, ou les communes veulent gagner de l'argent avec les ASM, et doivent le dire clairement sans faire miroiter que cela permettra une meilleure sécurité... ou alors, on continue dans cette voie rocambolesque pour mentir aux citoyens.

Ce qu'il nous manque ce sont de vrais gendarmes formés par nos instructeurs, pas des agents municipaux certes très efficaces avec leurs "Husky" (appareils à colles) mais complètement hors sujet en matière de délinquance.

On continue vraiment à nous prendre pour des simplets.

De la poudre aux yeux.

Bien à toutes et à tous,

Bien à vous Simon,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 28/09/2007

Cher Monsieur,

A lire votre commentaire, il me semble que vous ne faites pas la différence entre un Agent Municipal (AM) et un Agent de Sécurité Municipal (ASM), car si les premiers ont effectivemment pour seule compétence le contrôle du stationnement, les seconds ont notamment des compétences d'ilôtage et de police.

Sur le plan de la formation, les ASM de la Ville de Genève suivent une formation de 8 mois, dont 4 à la gendarmerie, ou ils apprennent notamment le TTI (Techniques et Tactiques d'Intervention), ils portent aussi un gilet pare-balles lors de leurs patrouilles ce qui est à mon sens la preuve que leur travail est dangereux. Et je me bats depuis une année pour que les ASM recoivent l'équipement nécessaire pour travailler en toute sécurité et procéder à des arrestations dans le strict cadre de leurs compétences légales...comme par exemple sécuriser les préaux d'écoles et les parcs.

Au final, la gendarmerie se verrait dechargée de certaines tâches par les ASM qui pourrait plus souvent sécuriser des lieux sans faire appel à la gendarmerie. Je vous invite donc à davantage vous renseigner sur le travail d'un ASM et vous verrez que celui-ci est bien plus étendu que ce que vous pensez...

Écrit par : Simon Brandt | 28/09/2007

Bonjour Simon,

vous me pardonnerez de ne pas partager votre enthousiasme au sujet des ASM.

Votre explication est effectivement étayée, cependant, malgré cela je vous appelle à faire un tour dans les quartiers où les ASM sont présents.

La réalité prendra alors le dessus sur votre théorie et vous vous rendrez compte par vous même de l'inutilité d'avoir cette "deuxième police".

Quant à soulager nos gendarmes, il suffirait d'en augmenter l'effectif afin que ces derniers soient en nombre suffisant pour assurer leurs tâches.

Dernier et autre point, nos gendarmes suivent une formation plus contraignante, plus pointue, ce qui nous vaut d'avoir l'une des polices cantonales les mieux formées de notre pays.

Mais évidemment, les ASM pourraient être un plus si les communes les employaient à autre chose qu'à engranger des "colles".

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 29/09/2007

Rebonjour Monsieur,

A mon tour de vous prier de me pardonner de ne pas partager vos propos,

Sur le fait d'aller voir ce que font les ASM, j'ai accompagné à plusieurs reprises des patrouilles d'ASM de la Ville pour me rendre compte de leur travail, ce qui me permet d'avoir une démarche inductive en tirant des enseignements de la réalité et non pas de la théorie. J'ai également accompagné des patrouilles de police cantonale, comme la Task Force Drogue, et je peux donc vous assurer que je suis au fait des réalités de la police cantonale et de la sécurité municipale...ce qui n'est malheureusement pas le cas de quantité de politiciens genevois !

Augmenter les effectifs de la gendarmerie ? Parfaitement d'accord avec vous ! Mais actuellement on ne trouve pas suffisamment de candidats et on sous-utilise les ASM, cherchez l'erreur ! Mieux vaut augmenter dans les limites légales et matérielles les compétences des ASM pour leur permettre de soulager la gendarmerie de certaines tâches, savez par exemple qu'un ASM n'a légalement pas le droit de procéder à une palpation de sécurité alors qu'il peut procéder à une arrestation ? Et donc demander à un gendarme de le faire...

Les ASM ne doivent pas devenir une gendarmerie bis, ils doivent leur rôle d'ilôtage et de prévention renforcé et leurs compétences et équipement adaptés aux réalités du terrain d'aujourd'hui !

Écrit par : Simon Brandt | 29/09/2007

Simon,
je vous cite "Sur le plan de la formation, les ASM de la Ville de Genève suivent une formation de 8 mois (...)", puis je cite le site des ASM Genève (http://www.asm-ge.ch/formation.asp) "Les aspirants ASM suivent une formation de base durant 12 semaines".

Si je peux me permettre, avec 8 mois de formation, on peut dire qu'il s'agit de personnes bien formées qui peuvent effectuer certaines taches de police, mais avec 12 semaines de formation, je pense que c'est loin d'être pareil....

Écrit par : Carlos | 29/09/2007

Simon,
je vous cite "Sur le plan de la formation, les ASM de la Ville de Genève suivent une formation de 8 mois (...)", puis je cite le site des ASM Genève (http://www.asm-ge.ch/formation.asp) "Les aspirants ASM suivent une formation de base durant 12 semaines".

Si je peux me permettre, avec 8 mois de formation, on peut dire qu'il s'agit de personnes bien formées qui peuvent effectuer certaines taches de police, mais avec 12 semaines de formation, je pense que c'est loin d'être pareil....

Écrit par : Paul | 29/09/2007

Monsieur,

Vous faites ici référence à la formation de base, celle qui se passe à la gendarmerie, et qui est celle suivie par les ASM des communes autres que la Ville de Genève (celles qui ont entre 1 et 9 ASM), ceux de la Ville de Genève dont je parle suivent une formation complémentaire de 4 mois et vous en avez la preuve ici : http://www.ville-ge.ch/seep/fr/agents/asm/formation.html

A cela, vous pouvez encore rajouter un mois de formation sur le terrain - plus la formation continue, ce qui nous amène à un total de 8 mois pour les ASM de la Ville de Genève.

Écrit par : Simon Brandt | 29/09/2007

Bonjour cher collègue… En deux mots, je suis actuellement à la police de Nyon et j’ai effectué l’école de police de la sécurité internationale il y a 5 ans…

Cela fait quelque temps que je m’intéresse à ce que vous faites et je me demandais si le corps des ASM engage des policiers, s’il faut refaire une école et quelle sont les salaires ???

En attendant une réponse, je te salue ;0)…

Écrit par : Alexandre | 09/10/2007

Bonjour Monsieur,

Je vous invite à visiter le site du Service de la Sécurité et de l'Espace public, http://www.ville-ge.ch/seep/fr/agents/asm/asm.html , ou vous trouverez toutes les informations nécessaires sur l'engagement de personnel ASM. A ma connaissance, le service manque actuellement d'une quinzaine d'ASM.

A votre place, j'écrirais même directement un mail au service pour avoir des précisions sur la date de la prochaine école et les conditions de fomation pour votre cas étant donné que vous avez déjà suivi l'école de police internationale.

Écrit par : Simon Brandt | 09/10/2007

Stéphane, les Gendarmes ne collent pas EUX AUSSI des amendes d'ordres le soir ??? Quand nos chères citoyens se stationnent n'importe comment sur les trottoirs, les rues étroites qui quand le stationnement crée un danger pour les véhicules d'urgences comme ; pompier, ambulances ????????????????????????????????? Les ASM eux s'en occupent car ils connaissent le problème, pas vous ?????? étonnant ...

Écrit par : Gonzo | 27/10/2007

Les commentaires sont fermés.