30/07/2007

Des violences inacceptables pour une cause qui ne l’est pas moins !

Alors que la manifestation de samedi en faveur des squats a donné lieu à des débordements, on se dit d'abord que ceux-ci sont le fait de casseurs totalement étrangers à la manifestation et on ne doute pas un instant que les organisateurs vont condamner les violences ayant eu lieu. On en vient même à regretter que la cause des squats puisse être « salie » par ces actes...

Mais que lit-on dans « Le Matin » quand on interroge l'un d'entre eux ? Propos repris par plusieurs médias ce jour (temps, tribune...)

Que la colère peut avoir de multiples formes d'expression, y compris donc l'action des casseurs...

Le Matin Dimanche

Quel regard porte l'ancien porte-parole des squatters, Maurice Pier, sur l'action des casseurs?

«La colère a de multiples formes d'expression. C'en est une. Quand les pouvoirs politique et judiciaire se coordonnent pour réprimer les droits d'expression des citoyens, il ne faut pas s'étonner que d'autres moyens d'expression émergent.»

Ainsi, briser les vitres du siège du Parti Radical Genevois dont le procureur général est membre, mettre le feu à une voiture ou renverser tous les deux-roues parqués sont une forme d'expression. Et jeter des pavés sur les forces de l'ordre c'est sans doute une œuvre d'art ?  Ah non, ça doit toujours être une forme d'expression...

Ce n'est même pas de l'angélisme, c'est de la complicité ! La violence doit être condamnée d'où qu'elle vienne et ne saurait connaître la moindre légitimation comme veut le faire ici le porte-parole de Rhino...

Les propos ainsi tenus sont absolument inacceptables et montrent clairement que certains défenseurs des squats ne se réfugient derrière les lois que quand ça les arrange...alors que la loi est la même pour tous, défenseurs des squats compris !

Espérons maintenant que les politiciennes et politiciens de gauche qui défendent le squat condamneront sans ambigüités les violences de samedi...

Commentaires

"Alors que des violences ont émaillées la manifestation de samedi en faveur des squats". Mon bon monsieur, comment pouvez-vous espérer être crédible avec de pareilles fautes d'orthographe ?

Plus subjectif bien qu'aberrante, maintenant, l'énorme faute de goût dont vous faites preuve en vous basant uniquement sur un article écrit par un torchon tel que le Matin doit en décevoir plus d'un.

Je ne m'attarderaii même pas de votre article, quoique bien écrit, qui ne fait qu'effleurer le sujet, et évite les véritables interrogations que soulèvent une pareille manifestation.

Laissez-moi vous dire, Monsieur Brandt, que vous baissez dans mon estime d'électeur ; vous ayant accordé mon vote à plusieurs reprises, je vous espérais plus compétent.

Écrit par : Colvert | 30/07/2007

Cher Monsieur,

Merci pour votre intéressant commentaire, je vous accorde que le verbe utilisé en premier jet n'est pas adéquat (je l'ai d'ailleurs changé) mais à part cela il n'y a pas de fautes d'ortographe, seulement une faute de frappe (j'ai tapé ce billet dans la nuit de dimanche...)

Sur la source prise dans "Le Matin", c'est tout simplement car les propos en question ont été tenus en premier lieu dans ce quotidien...Lesquels ont été repris le lendemain par d'autres médias.

Ainsi, je vous invite à lire "Le Temps" du jour et son éditiorial dans l'article sur les squats qui reprend mot à mot le même propos, ainsi que la "Tribune de Genève" qui souligne aussi le problème...

Sur le fait que mon "post" ne fait qu'effleureur le sujet, vous avez aussi raison, je l'ai volontairement concentré sur les violences et les propos tenus afin de donner une position sur quelque chose que je jugeais problématique. J'essaye d'aller à l'essentiel uniquement là-dessus et suis donc obligé d'être concis...Ce qui est aussi le propre d'un blog...

Ces explications fournies, je vous invite à m'écrire un mail privé si vous avez d'autres interrogations, je me ferai un plaisir d'y répondre...J'essaye de faire de la politique de la meilleure manière possible et ai donc toujours le souci d'être au courant de mes dossiers.

Écrit par : Simon Brandt | 30/07/2007

Les commentaires sont fermés.